Chatou 250 Roms sur l'île des Impressionnistes : le maire parle d'occupation illégale

Quelque 250 Roms occupent illégalement depuis la mi-août un terrain désaffecté sur l’île des Impressionnistes près du golf de l'île fleurie en limite de Carrières-sur-Seine.

Publié le : 06/09/2016 à 22:50

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le maire, Ghislain Fournier est furieux. Quelques 250 Roms se sont installés depuis la mi-août sur un terrain désaffecté situé sur l’ïle des Impressionnistes. Il entend les faire partir au plus vite. « Face à cette occupation illégale, la ville de Chatou entend, avec les conseils d’un avocat spécialisé, utiliser tous les moyens juridiques et légaux pour obtenir le plus rapidement possible l’expulsion des occupants du terrain. »
L’élu avance plusieurs arguments : dangerosité du site, conditions dans lesquelles les occupants sont installés (raccordements sauvages, présence de bombonnes de gaz et d’appareils électriques, risques d’incendies du fait de l’entassement de déchets et de matières inflammables), pollution de la Seine, tensions avec les riverains…
Après avoir fait procéder à des constats d’huissiers, le maire a décidé de prendre un arrêté de police générale mettant en demeure ces « occupants sans titre » de libérer les lieux dans un délai de 24 heures en se fondant sur « l’atteinte à la sécurité », « la salubrité et la tranquillité publiques » ainsi qu’une « urgence caractérisée au vu de la dégradation de la situation ».

Lettre à Bernard Cazeneuve

Ghislain Fournier a également engagé « une procédure de péril imminent » en se fondant sur des articles du code de la construction et de l’habitation. L’élu souligne une nouvelle fois la dangerosité de la situation, le site étant « constitué de constructions irrégulières »,« sans garde-corps »« avec des éléments métalliques saillants et la présence d’amiante ».
Le maire, qui s’est rendu sur les lieux avec le sous-préfet et le commandant de police du Vésinet, a demandé au propriétaire des lieux de réagir et de se soumettre aux formalités préalables à une expulsion. En effet, la loi stipule qu’il appartient au seul propriétaire d’intenter une action d’expulsion quand des personnes occupent illégalement son bien. Ghislain Fournier assure qu’il est prêt à se substituer à lui s’il fait preuve d’inaction. L’élu a également écrit au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve afin de solliciter un rendez-vous et le soutien de la force publique. « Ghislain Fournier tient à affirmer sa fermeté dans la gestion de cette situation pour que force reste à la loi », indique la municipalité dans un communiqué.
Les Roms n’ont pas souhaité répondre à nos questions ni faire l’objet de photos.
S.R.
78400 Chatou

redaction.78actu

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image