Guyancourt Un campus des services de l'automobile en 2018

A Guyancourt, les travaux du campus des services de l'automobile viennent de démarrer. Cinq pôles seront rassemblés dans ce lieu à partir de septembre 2018.

Publié le : 08/10/2016 à 17:00
D'une superficie de 5 hectares, le campus de Guyancourt rassemblera sur un même site<br />
l'ensemble des acteurs de la formation professionnelle des services de l'automobile. -
D’une superficie de 5 hectares, le campus de Guyancourt rassemblera sur un même site
l’ensemble des acteurs de la formation professionnelle des services de l’automobile. –

L’emplacement est symbolique juste à côté du Technocentre Renault et de ses 12 000 salariés. La première pierre du campus des services de l’automobile et de la mobilité a été posée mercredi dernier. Débutés en septembre, les travaux doivent s’achever au printemps 2018 pour une ouverture en septembre 2018.

« On va avoir un meilleur ancrage territorial »

Situé à l’ancien emplacement de l’Institut de formation des chambres d’agriculture (IFCA), ce lieu rassemblera sur un même site l’ensemble des acteurs de la formation professionnelle de la branche des services de l’automobile.

« Il y avait des besoins importants dans le sud-ouest de Paris. On avait un trou (dans la formation), il fallait le combler », reconnaît Jacques Bruneel, premier vice-président de l’ANFA (Association nationale pour la formation automobile), qui porte ce dossier.

Cinq pôles seront ainsi rassemblés au sein de ce campus de 5 hectares et de 12 000 m2 de bâtiments. Déjà présent au Bourget (Seine Saint-Denis), l’INCM (Institut national du cycle et du motocycle) ouvrira un second site à Guyancourt, dédié aux formations des métiers de la maintenance et du commerce des vélos et des motos. « On va avoir un meilleur ancrage territorial. Au Bourget, on avait du mal à attirer les jeunes de l’Essonne et des Yvelines, précise Jean Le Naour, son directeur. Ce sera une plateforme dans laquelle on fera de l’apprentissage et de la formation continue. Un terrain d’expérimentation et un pôle d’avenir. »

1 000 personnes en formation

Installé jusque-là dans des locaux exigus à Sèvres (Hauts-de-Seine), le GNFA (Groupement national pour la formation automobile) ouvrira son nouveau centre de formation de 1 700 m2. L’AFORPA développera ses formations en maintenance automobile. À l’étroit à Argenteuil (Val-d’Oise), le GARAC, l’école nationale des professions de l’automobile, transfèrera sa formation d’ingénieurs. Enfin, la délégation régionale de l’ANFA déménagera en provenance de Sèvres et accompagnera les entreprises et salariés dans leurs démarches de formation. Du pré-apprentissage aux formations d’ingénieurs, le campus pourra ainsi accueillir jusqu’à 1 000 personnes en formation.

Un espace événementiel permettra aussi de promouvoir les métiers de la branche grâce à un showroom, un hall ouvert aux salons ou bien un amphithéâtre de 250 places.

Un complexe sportif pour les apprentis, une offre de restauration, un centre de ressources seront également créés et feront de ce campus un lieu de vie.

Pour le maire François Deligné (PS), cette implantation va permettre de « créer des passerelles entre la formation et le monde professionnel » et confirmer la place de Guyancourt comme « locomotive du territoire ».

D’un montant de plus de 20 millions d’euros, l’opération est en grande partie financée par la Région et l’ANFA.

78280 Guyancourt

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image