La Fresque : écrin pour étudiants

La résidence étudiante La Fresque, à Versailles, présente un beau mélange d’insertion dans le paysage et de respect de l’environnement.

Publié le : 15/09/2013 à 17:02

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Construire des logements étudiants dans un quartier HLM déjà assez dense sans frôler la surcharge. Voilà un beau défi pour des architectes. À Versailles, les cabinets Ithaques et WRA l’ont relevé haut la main dans la résidence Richard-Mique.
Avec son architecture à doubles faces, la Fresque, dont l’inauguration officielle est prévue ce vendredi 13 septembre, s’intègre parfaitement au paysage tout en offrant de très belles qualités environnementales.
Côté pile, la façade donnant sur la rue Edmé Bouchardon prolonge les bâtiments de pierre claire qui abritent les HLM. Seul un décrochement résolument plus moderne, habillé de noir et complètement vitré, marque la séparation entre les deux édifices.

Une structure en bois

Côté face, c’est le caractère “écolo” du bâtiment qui ressort. Au milieu de la verdure, une grande façade bardée de bois saute aux yeux. À la fois moderne, sobre et complètement intégrée au milieu ambiant. On en oublierait presque le reste du quartier.
Cette présence du bois n’est pas qu’une façade ou un artifice esthétique. C’est aussi un moyen de rappeler que la structure de l’immeuble, construit sur l’ancienne soute à charbon du quartier, a été réalisée à partir de panneaux de bois lamellés-collés. Beaucoup plus léger et économe en énergie que les matériaux habituels, ce choix a permis de réduire le bilan carbone de la construction de moitié.
La Fresque, qui doit son nom aux graffitis réalisés par les jeunes de la maison de quartier sur un mur voisin, sera un véritable écrin pour les étudiants. Ces derniers apporteront de leur côté un surplus de vie au quartier.

arnaudlegouic

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image