Les disparitions de chats en hausse dans plusieurs villes

De nombreux chats disparaissent ces derniers temps dans plusieurs villes des Yvelines. Les propriétaires se mobilisent.

Publié le : 08/06/2014 à 12:00

Comme Maxou, dans les bras de sa propriétaire Amélie, de nombreux chats disparaîtraient actuellement dans le 78.
Comme Maxou, dans les bras de sa propriétaire Amélie, de nombreux chats disparaîtraient actuellement dans le 78.

Vous avez un chat et vous lui vouez une affection sans bornes, alors gardez bien un œil sur lui et soyez vigilant. En effet, les disparitions de chats, beaucoup pucés, tatoués, castrés ou en tout cas appartenant à des particuliers, seraient en hausse dans plusieurs villes des Yvelines mais aussi dans les certains départements voisins (voir encadré). Une recrudescence dont se font écho les réseaux sociaux où les témoignages de propriétaires malheureux se multiplient. Les communes de Triel-sur-Seine, Villennes, Vaux-sur-Seine, Sartrouville, Houilles, Carrières-sur-Seine, Rambouillet ou encore Conflans-Sainte-Honorine seraient particulièrement touchées par ce phénomène devenant inquiétant.

«C’est un véritable fléau en région parisienne qui est récurrent mais depuis quelques mois, il y a vraiment une hausse, indique Josée Joucla, la présidente de l’association conflanaise, Gamelles Sans Frontières. C’est le cas notamment sur Conflans où nous avons eu de nombreux témoignages de disparitions de chats dont on ne retrouve pas les corps et dont plus personne n’a de nouvelles. Nous sommes en relation avec les fourrières et les villes, ce qui fait que bien souvent, nous sommes mis au courant des chats retrouvés vivants ou morts. Mais là, rien. C’est ce qui nous fait vraiment penser à des vols.»

Face à cette vague, l’association Gamelles sans Frontière, montée en 2011 pour venir en aide aux animaux les plus démunis mais dont l’activité s’est élargie à tout ce qui touche à leur protection, a créé un événement intitulé “Alerte disparition de chat” sur sa page Facebook. L’idée est de recueillir suffisamment de témoignages pour effectuer une démarche commune auprès des autorités et notamment de la police pour avoir plus de poids.

Car la majeure partie du temps, les propriétaires de chats disparus semblent devoir se heurter à l’incrédulité voire à la moquerie des représentants des forces de l’ordre. Les plus chanceux pourront, au mieux, faire une déclaration en main courante lorsqu’ils souhaitent signaler la disparition de leur animal ou faire part de leurs soupçons quant à l’existence d’un éventuel trafic d’animaux.

Volés pour leur peau

Pour beaucoup d’associations et de propriétaires, ces félins pourraient être enlevés par des personnes mal intentionnées qui alimenteraient différentes filières, notamment certains laboratoires pour la réalisation de tests. Autre piste tout aussi répugnante : les félins seraient volés pour leur peau. Il faut savoir qu’en France, l’interdiction d’introduire, d’importer et de commercialiser les peaux de chiens et de chats ne date que de 2006. On la doit notamment à la mobilisation de la Fondation 30 Millions d’Amis. Il semble pourtant que cette interdiction n’aurait pas permis de mettre totalement fin à cette pratique…

Des conseils de prudence

Pour contrer ces activités, quelques conseils de prudence peuvent être appliqués : essayer de faire rentrer son chat le soir pour éviter qu’il reste dehors toute la nuit, faire en sorte de le voir au moins une fois par jour et surtout signaler rapidement sa disparition auprès des associations (I-Cad, association de la commune, sites dédiés) et des réseaux sociaux.

«Le problème va persister si nous ne faisons rien»

En octobre dernier, Amélie, domiciliée à Sartrouville, a constaté la disparition de son chat Maxou. Un chat pourtant habitué à rentrer tous les jours. Elle a tout tenté pour le retrouver mais ses recherches sont malheureusement restées vaines.

«On est vraiment attaché à nos animaux et cela fait très mal lorsque cela arrive, confie-t-elle. On cherche à savoir ce qui est arrivé. Pour Maxou, je sais que c’est fini mais j’ai un autre chat et je n’ai pas envie que cela recommence. Ni pour moi ni pour d’autres personnes. »

Amélie a donc décidé de créer un blog, “Mon chat disparu du 78″, afin de recenser les cas de disparitions, alerter les propriétaires de chats mais aussi pour les inviter à se mobiliser et à s’unir contre ces disparitions. Amélie sait à quel point les choses peuvent être compliquées, elle qui n’a pu déposer une main courante qu’au prix d’une persévérance sans faille.

«Il faut insister et ne pas lâcher, lance-t-elle sur son blog. C’est votre droit de poser une main courante et même une plainte si vous avez plus d’éléments.» L’union faisant la force, Amélie souhaiterait aussi que sa démarche puisse amener à une action collective afin de faire bouger les choses. «Le problème va persister si nous ne faisons rien…»

 

Alerte animaux perdus :
Alerte disparition de chats
Alerte animaux perdus/trouvés
Chat perdu trouvé
Chiens chats perdus et volés
• Mon chat disparu du 78 ou http://www.chat-perdu.org

L’Essonne aussi touché par le phénomène

Il n’y a pas que dans les Yvelines que les disparitions de chats seraient en forte augmentation. Actuellement, le département voisin de l’Essonne serait, lui aussi, fortement touché par cet inquiétant phénomène. Un groupe de propriétaires touchés par une disparition a décidé de prendre le problème à bras-le-corps et de se mobiliser. Marion, Priscilla, Sébastien et Sophie se sont lancés dans le recensement de tous les cas de disparitions du département. Ils ont créé un page Facebook et distribué près de 10 000 flyers pour sensibiliser les habitants et recueillir des témoignages de propriétaires ayant vécu, comme eux, la disparition de leur animal. Leur souhait: entamer une démarche collective des personnes touchées pour tenter de faire bouger les autorités. Leur action est soutenue par les grandes associations nationales œuvrant pour la protection de l’animal.
D’autres départements d’Ile-de-France seraient aussi touchés par des disparitions de chats tels que le Val d’Oise (Herblay entre autres,…) et les Hauts-de-Seine.

chats.disparus91@gmail.com
Chats disparus 91

, 78

Philippe Roudeillat

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image