Guyancourt Les élus saint-quentinois se déchirent autour de la Ryder cup

L’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines va participer pour 1 million d’euros à la rénovation du golf national en vue de la Ryder cup. La décision ne fait pas l'unanimité.

Publié le : 08/10/2015 à 10:00

Le golf national de Guyancourt  va être rénové en vue de la Ryder cup 2018 (crédit photo : Alexis Orloff/ffgolf).
Le golf national de Guyancourt va être rénové en vue de la Ryder cup 2018 (crédit photo : Alexis Orloff/ffgolf).

La Ryder cup divise les élus saint-quentinois. En cause, la décision de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (Casqy) de participer à hauteur de 1 million d’euros à la rénovation du golf national de Guyancourt en vue de cette grande compétition internationale prévue en 2018.
«On a découvert cet engagement quand nous sommes arrivés, a expliqué Gérald Favier (LR), vice-président de la Casqy en charge des grands projets, lors du conseil communautaire de jeudi dernier. On est tombés du placard quand la Fédération française de golf nous a sorti un courrier de l’ancien président (NDLR : Robert Cadalbert, président PS de la Casqy de 1998 à 2014). Il aurait pu nous en informer.»

«Cette lettre n’a pas de valeur juridique»

Pour l’opposition de gauche, l’affaire aurait pu être gérée autrement par la nouvelle majorité en place. «Cette lettre n’a pas de valeur juridique, indique Sandrine Grandgambe (PS), vice-présidente en charge des transports. Vous n’étiez pas obligés d’aller au bout de  ces négociations. Sortir 1 million d’euros sans contrepartie me paraît une façon cavalière de dépenser l’argent public.» «Il n’est pas normal qu’une collectivité territoriale accompagne aussi lourdement un événement sportif alors que nous éprouvons des difficultés financières», complète le maire de La Verrière Alain Hajjaj (PCF).
«Il s’agit de la troisième compétition sportive au monde en terme d’impact médiatique (NDLR : derrière la coupe du monde de football et les Jeux olympiques), rétorque Gérald Favier. Ce n’est pas quelque chose que nous pouvons remettre en cause.»
De son côté, Robert Cadalbert assume pleinement cet engagement pris en 2011 : «1 million d’euros, ce n’est rien par rapport à ce que ça va rapporter. En terme d’image, la Ryder cup, c’est une opération extraordinaire pour Saint-Quentin-en-Yvelines».

Guyancourt, 78

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image