Maisons-Laffitte Parking du marché : le projet de transformation fait grincer des dents

Le parking du marché de la rue Maréchal-Gallieni doit laisser place en 2019 à un ensemble de locaux d'activités. Les riverains et l'opposition municipale sont vent debout contre ce projet. Une association de défense va demander le réexamen du dossier.

Publié le : 17/07/2017 à 08:00

Le parking doit à terme accueillir des locaux d'activité et un parking en sous-sol. -
Le parking doit à terme accueillir des locaux d'activité et un parking en sous-sol.

La livraison est programmée en théorie pour janvier 2019. Le 26 juin, en conseil municipal, le déclassement et la désaffectation de la parcelle occupée par le parking du marché, rue du Maréchal-Gallieni, ont été adoptés. Après l’enquête publique (avis favorable), il s’agissait de la dernière étape préalable à la vente du terrain à la société Cap 78 Construction Aménagement Promotion pour la somme de 3 millions d’euros.

« Opération blanche pour la Ville »

Le projet, porté par la Ville depuis 2009, prévoit la construction d’un immeuble à usage mixte de bureaux et de commerces d’environ 6 700 m² avec un parking en sous-sol sur trois niveaux (381 places dont 254 accessibles au public). « Nous voulons continuer à muscler le tissu économique local », a encore justifié le maire Jacques Myard.

Seul problème : le projet est loin de faire l’unanimité. Dans le cadre de cette opération, la municipalité va en effet louer deux des niveaux du parking (254 places) au propriétaire pendant douze ans. Coût annuel pour la ville : 920 euros hors taxes par place soit près de 234 000 euros, auxquels s’ajoutera la délégation de gestion par Indigo. L’opposition a vite fait ses calculs. Une fois le bail terminé, la municipalité aura versé une somme quasi équivalente au prix de vente. « Pour moi, c’est une opération blanche sur le plan financier, dénonce la socialiste Maïka Bamps. Et ce d’autant plus que le maire lui-même a évoqué la possibilité d’un rachat à terme de ces deux niveaux de parking. Un projet mixte, immobilier et activité, aurait été plus pertinent et avantageux pour la ville. Mais ce n’est pas le seul problème dans ce dossier. »

Maïka Bamps, parmi d’autres, estime en effet que la vente est entachée d’irrégularité. « L’estimation des Domaines, en date de 2012 et de 3,5 millions d’euros, est caduque et l’offre d’achat du promoteur, la même année, n’était valable que dix-huit mois. » « Tous les protocoles ont été prolongés », a répondu Jacques Myard.

Le groupe d’opposition divers droite « Mieux Vivre Maisons-Laffitte » est sur la même ligne que les socialistes. « Nous ne sommes pas foncièrement contre la transformation du parking mais ce n’est pas le bon projet pour les Mansonniens, insiste Anne Lavagne. Il y a déjà 4 000 m2 de locaux d’activité vides dans la ville. Nos habitants ont davantage besoin d’un équipement public. » Certains évoquent d’ailleurs l’idée d’une médiathèque, en remplacement de la bibliothèque, trop exiguë. La grogne est aussi montée d’un cran chez les riverains du marché.

Les riverains passent à l’attaque

Alors que les commerçants, dont les affaires ne sont déjà pas flamboyantes, s’inquiètent de la disparition du parking aérien à usage gratuit, les habitants du quartier, eux, ont décidé de se mobiliser et d’unir leurs forces en créant l’association de défense du quartier du marché de Maisons-Laffitte (ADQML). Le bureau directeur de la structure a d’ailleurs décidé de former un recours gracieux avec l’aide d’un avocat. Cette procédure administrative a vocation à requérir un réexamen du dossier… et à gagner du temps.

78600 Maisons-Laffitte

David Goudey

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image