Versailles Traversez la nuit avec Sarah, Samir, Tekitoi et Pierrot

Le Sel de Sèvres et le Théâtre Montansier de Versailles (Yvelines) présentent début mars la pièce Après une si longue nuit.

Publié le : 17/02/2017 à 07:08
Les comédiens vont et viennent entre passé et présent au cours de cette nuit passée<br />
dans la salle d'attente de l'hôpital. © : Olivier Brajon -
Les comédiens vont et viennent entre passé et présent au cours de cette nuit passée
dans la salle d’attente de l’hôpital. © : Olivier Brajon –

Ils sont quatre. Quatre rescapés des plus grands conflits de la fin du XXe siècle qui ont été adoptés par Manou. Après dix ans s’en s’être vus, ils se retrouvent dans la salle d’attente de l’hôpital, au chevet de leur mère adoptive. C’est le début de la pièce Après une si longue nuit, présentée au Sel de Sèvres le mercredi 1er mars puis au Théâtre Montansier de Versailles du 2 au 4 mars.

Écrite par Michèle Laurence, la pièce est construite par fragments, par éclats, comme la mémoire des protagonistes, parfois sans ordre chronologique, avec la seule ponctuation régulière du retour dans la salle d’attente de l’hôpital. « Le titre, Après une si longue nuit, m’a été inspiré par une réplique de Macbeth, explique Michèle Laurence, citant : Il n’est si longue nuit qui n’atteigne le jour, qui est la dernière réplique de Malcom dans l’acte IV. La réplique de Shakespeare me paraissait d’un optimisme approprié à la fin de ma pièce que je voulais ouverte sur l’espoir. »

Reconstruire une identité

Certes, l’histoire peut paraître sombre de prime abord. « Ces quatre enfants sont dans une salle d’hôpital à côté de la chambre où leur mère est en train de mourir, commente Laurent Natrella, metteur en scène, sociétaire de la Comédie-Française. Ce sont quatre rescapés d’Irak, de Bosnie, d’Israël ou encore du génocide tutsi. Ils ne se sont pas vus durant dix ans et au cours de cette nuit ils vont réussir à recoudre leurs blessures et se reconstruire une identité qui va les remettre en route vers la vie. »

Dans cette nuit d’attente, Sarah, Samir, Tekitoi et Pierrot sont obligés de parler, d’échanger. Cette nuit sera aussi traversée par des moments d’enfance. « Ils auront 5 ans, 10 ans, 15 ans, poursuit le metteur en scène. Les acteurs fournissent d’ailleurs un magnifique travail d’aller-retour entre passé et présent. Ils ont une énergie folle ! » La mise en scène est ainsi construite de manière à reconstruire un puzzle dont les pièces se seraient éparpillées aux quatre coins du monde et de la mémoire, le but étant de montrer comment le passé influe sur le présent et comment le présent rééclaire le passé.

« C’est un spectacle au fond lourd mais plein de vie et qui délivre un message positif », conclut le metteur en scène. Ce message, c’est celui de la force de vie que rien n’est parvenu à vaincre et d’un bonheur d’exister qui l’emporte sur tout.

Après une si longue nuit, samedi 1er mars à 20h45 au Sel de Sèvres. Tarifs : 25 à 27 euros. Rens. : 01 41 14 32 34 ou www.sel-sevres.org

Représentations jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 mars à 20h30 au Théâtre Montansier de Versailles. Tarif unique : 27 euros. Rens. : 01 39 20 16 00 ou www.theatremontansier.com

78000 Versailles

florie.cedolin

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image